Vous êtes ici

วิธีเล่นบาคาร่าให้ได้เงินw88 _w88 สมัคร _เล่นคาสิโนออนไลน์ที่ไหนดี

Sujets: Pesticides

Exposition aux pesticides en milieu urbain

Les pesticides sont des produits chimiques con?us pour éloigner ou détruire des insectes (insecticides) ou des plantes (herbicides) indésirables. Les composés organochlorés et les composés organophosphorés, mis au point avant les années 1960, sont graduellement remplacés par les pyréthrino?des et les néonicotino?des, considérés comme étant des solutions moins toxiques.

Les pesticides peuvent être appliqués au cours des diverses étapes de croissance et de récolte des cultures agricoles, mais ils peuvent également servir à enrayer les infestations d’animaux et d’insectes dans les commerces et les maisons (p.?ex., punaises de lit, puces et tiques). Les nombreuses préoccupations en santé environnementale relatives à l’exposition chronique aux pesticides découlent de l’utilisation répandue des pesticides et des données probantes sur les risques qu’ils posent pour la santé.

  • L’exposition des femmes enceintes aux pesticides (surtout aux insecticides destinés à être utilisés à l’intérieur des maisons, mais également aux herbicides) a été associée à la leucémie infantile (Chen et coll., 2015).
  • Les tumeurs cérébrales infantiles, en particulier les gliomes, ont été associées à une exposition prénatale aux insecticides d’intérieur et aux traitements des animaux familiers contre les puces et les tiques (Van Maele-Fabry et coll., 2016).
  • Une étude de grande envergure portant sur des Canadiens de 6 à 79?ans a montré que l’urine de plus de 90?% des participants contenait des métabolites de composés organophosphorés (phosphates de dialkyle). Le taux de détection des métabolites des pyréthrino?des était quant à lui de 99,8?%. La présence de ces métabolites a été associée aux fruits, aux légumes et aux noix (Ye et coll., 2015).
  • Dans le cadre d’une étude d’un an, des métabolites de pyréthrino?des ont été détectés dans des échantillons d’urine ponctuels prélevés chez des enfants. Les facteurs prédictifs de résultats positifs étaient l’alimentation, la saison et l’utilisation d’insecticides pyréthrino?des à la maison, par exemple pour des activités de jardinage ou un traitement contre les poux de tête (Lu et coll. 2009).

En raison des préoccupations liées aux pesticides, bon nombre de provinces et de municipalités en ont interdit l’utilisation pour des raisons esthétiques, par exemple pour améliorer l’apparence des pelouses et des jardins. Pour obtenir un résumé des règlements provinciaux sur l’interdiction des pesticides à des fins esthétiques, consultez le site de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement (2016). Ces restrictions pourront permettre de réduire l’exposition aux pesticides en milieu urbain, mais elles ne l’élimineront pas complètement, car d’autres sources d’expositions demeurent, comme les produits de culture traditionnelle, qui contiennent souvent des résidus de pesticides.

RESSOURCES DU CCNSE

RESSOURCES EXTERNES

?

Cette liste ne se veut pas exhaustive; une ressource peut donc être pertinente sans s’y retrouver.

?

Dernière mise à jourjuin 05, 2018